Scénarios

La Crise d’Octobre       CBC – 1974- Réalisation de Marc Blandford


La Justice et l’Ordinateur          ONF – 1975 – Claude Godbout


La Gammick         ONF- 1975- réalisation de Jacques Godbout – Inspiré d’un fait divers remontant aux années 1950, La Gammick raconte l’histoire de François (Chico) Tremblay, Québécois moyen, qui se trouve confronté, après quelques années de bons et loyaux services au sein de la pègre montréalaise, avec la toute-puissante mafia américaine. La Gammick, plus qu’un thriller, a une signification sociale et idéologique qui rend possible une lecture à plusieurs niveaux et permet l’analyse sociopolitique d’un phénomène urbain: le gangstérisme. Il existe au Québec comme partout ailleurs. Visionner le filmhttps://www.onf.ca/film/la_gammick


La Fleur aux dents        ONF- 1976- réalisation de Thomas VamosTiré du roman de Gilles Archambault, le film n’a d’autre but que de nous amener à vivre le cheminement intérieur d’un homme dans la quarantaine, marié, père de famille. Par le biais de l’épouse, en voie de passer de la dépendance maritale à l’autonomie, et de l’adolescente, sa fille, fière de lui annoncer qu’elle est enceinte et qu’elle n’épousera pas le père, Lamontagne prend conscience de la difficulté de s’adapter au monde d’aujourd’hui.


Sur le dos de la Grande Baleine        ONF – 1992 – documentaire réalisé par Diane Beaudry - Vingt ans après la signature de la Convention de la baie James et du Nord québécois, les débats autour du complexe hydroélectrique de La Grande Rivière prennent une ampleur inattendue. Tandis que les uns célèbrent les succès du génie québécois, les autres crient à l’apocalypse et au génocide. Une lutte hautement médiatisée qui a pour enjeu le contrôle de la Radissonie.


Le Fleuve aux grandes eaux      Radio-Canada – 1994 – texte pour un film d’animation de Frédéric Back L’eau pure essentielle à toute forme de vie est en voie de disparition! Comparable à celle des forêts, cette perte est une tragédie à l’échelle de la planète… Suite au succès mondial de L’Homme qui plantait des arbres qui a remporté un Oscar® et engendré la plantation de millions d’arbres, Frédéric Back décide de consacrer un film au fleuve Saint-Laurent. “Magtogoek”, tel que le nomment les Amérindiens Micmacs, prend sa source dans les Grands lacs et se jette dans l’Atlantique après sa longue traversée du Québec. Ses eaux où abondaient autrefois d’innombrables espèces animales et végétales se sont appauvries sous les coups d’une exploitation abusive et de la pollution industrielle. Hélas, tous les fleuves du monde subissent les mêmes préjudices ! Grâce aux nombreuses et étonnantes révélations sur les richesses passées du fleuve Saint-Laurent, l’artiste engagé souhaite que ce film éveille les consciences. C’est l’espoir de voir se mettre en place des actions salvatrices envers toutes les ressources vitales dégradées qui aura été la principale motivation du cinéaste Frédéric Back pour entreprendre la réalisation de son dernier grand film d’animation. Visionner le filmhttps://www.youtube.com/watch?v=TNR0H8xnI7o


La Révolution tranquille (quatrième épisode)      Imavision (Télé Québec) – 2000 – en collaboration avec Jacques Cossette-Trudel

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>