Essais

Fréquentations-3Fréquentations l’Hexagone- 1991 – La meilleure façon de renouveler l’imaginaire du roman québécois est certainement de le mesurer à la littérature étrangère. Fréquentations, en ce sens, est une invitation à prendre le large, sans jamais oublier le sol natal d’où décolle Pierre Turgeon qui, incessant lecteur féru de philosophie, parle de ses affinités de coeur et d’esprit avec la prose du monde entier. Suite de chroniques au ton direct, rapide et circonspect, ce livre frappe par la force décapante de son écriture qui, dès la première phrase de son propos, entre de plain-pied dans le vif du sujet sans jamais se soucier du mode d’emploi. D’Homère à Heidegger, de la découverte de l’Amérique à Habermas, la grande aventure du roman est indissociable de la philosophie et la narration, de la pensée discursive. C’est la grande histoire d’amour partagée que Pierre Turgeon nous raconte à toute vitesse, nouant entre elles les nombreuses relations littéraires qu’il a cultivées. Fréquentations tient à la fois du recueil de chroniques, du carnet de réflexions détachées et de l’itinéraire d’un romancier qui se révèle, par l’originalité de son approche, un écrivain furieux d’intelligence. CRITIQUE : «Comment, pourquoi est-on écrivain? La réponse de Pierre Turgeon est assez simple : on écrit pour participer à la “communion des saints que constitue une bibliothèque” et parce qu’on veut avoir “une place, après sa mort, auprès des morts”. Pierre Turgeon écrit très bien, sans aucune prétention, avec un côté goguenard très attachant. Un livre élégant, dandy, policé.» Jean Basile, Le Devoir.


La RadissonieLa Radissonie : le pays de la Baie James Libre Expression- 1991 – Prix du Gouverneur général La Radissonie ou le pays de la baie James est un vaste territoire qui s’étend sur plus de 700 kilomètres à l’intérieur des terres. Bordée à l’ouest par la Baie James et l’Ontario, à l’est par la ligne  de partage des eaux entre les bassins de la baie James et du fleuve Saint-Laurent, la Radissonie s’étire du sud au nord depuis le 49e jusqu’au 55e parallèle. Coeur énergétique du Québec (la Radissonie donne déjà 12,000 mégawatts d’énergie), cette région nordique est au centre de débats passionnés, tant écologiques que politiques. Alors que l’avenir du Nord québécois préoccupe l’ensemble de la population, il faut constater qu’elle sait généralement peu de choses de ce territoire dont on négligeait encore l’existence il y a quelques décennies. Le présent livre tente de combler cette lacune. Son auteur, Pierre Turgeon, a imaginé ici un roman dont le héros est un territoire: la Radissonie. Au fil de son récit, nous pénétrons ce pays neuf établi sur la plus vieille terre du monde. Remontant le temps, nous apprenons qu’il y a trois milliards d’années la vie s’accrochait déjà à ce sol rocailleux. Puis nous repérons les traces des premiers êtres humains qui y sont venus, il y a cinq mille ans. Nous explorons ensuite cette terre vierge dont nous découvrons peu à peu le paysage saisissant. la flore, la faune, le milieu aquatique, le climat, tout ce qui en fait un lieu à la fois dangereux et fascinant. Cette terre de tous les extrême, aux paysages âpres mais d’une beauté à couper le souffle, n’a jamais été à l’abri de l’histoire malgré son éloignement: ses premiers habitants se livraient au commerce avec les Amérindiens du Sud, elle fut au centre du gigantesque empire de la Compagnie de la Baie d’Hudson à l’époque de la traite des fourrures, et elle est maintenant une source importante d’électricité pour tout le Québec. Aujourd’hui, deux peuples, deux cultures s’y côtoient, s’y heurtent parfois. Pourra-t-on trouver des compromis entre les désirs des premiers Radissoniens, qui cherchent à maintenir leur mode de vie traditionnel, et ceux des Radissoniens modernes, qui veulent dompter encore d’autres rivières pour en tirer des milliers de mégawatts additionnels? Perçue autrefois comme une terre désertique et improductive, la Radissonie est aujourd’hui porteuse de riches promesse pour notre avenir. Ce ouvrage unique nous invite à la découvrir avec tous ses contrastes. CRITIQUES :«Un dossier aussi rigoureux que magnifique sur l’évolution des rapports entre Blancs et Cris dans le territoire mythique de la Baie James… Un livre étonnant par la clarté du propos et la rigueur de l’énorme synthèse scientifique qu’il a réalisée.» - Louis-Georges Francoeur, Le Devoir - «Quoi de plus américain qu’un roman dont le héros est un territoire? Quoi de plus américain que vouloir nommer le territoire – et de vouloir faire de cette nomination l’acte fondateur d’une légende, d’une fiction, d’un roman? C’est ce qui est fascinant dans cet ouvrage. Pierre Turgeon inscrit de l’épopée à la surface du vide, le poète marche derrière l’ingénieur.»Jean Larose, Spirale

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>